Very Bike Trip, les USA en vélo

Very Bike Trip, les USA en vélo

Itinéraire: De Los Angeles à New York

Le compte à rebours est lancé. Encore 1 mois et on sera sur la route.
Départ le  23 Juin de Los Angeles. Retour prévu le 06 Septembre de New York.

Un voyage de 2 mois et demi à travers les Etats-Unis. 6 500 km, soit 14 jours et 17 heures de vélo selon google map.


Agrandir le plan

 

Pour le moment l’itinéraire n’est ni précis, ni définitif. On le fera au fur et à mesure, en fonction des difficultés, des paysages à voir, des rencontres et des conseils.

  1. Les points de passage pour la Côte Ouest sont quasi définitifs ( même si on reste ouvert à vos propositions ):
    • Los Angeles -> Las Vegas -> Grand Canyon -> Monument Valley -> Arches National Park -> Salt Lake City -> Yellowstone National Park -> Rapid City (Mont Rushmore)
  2. A partir de Rapid City c’est plus flou, donc donnez nous vos avis:
    • On peut passer par le nord pour rejoindre Chicago, passer par le Canada pour aller voir les chutes du Niagara
    • Ou passer plus au sud pour traverser les Appalaches

La côte ouest des États-Unis est sûrement la plus belle, c’est donc là que l’on restera le plus. On n’exclu pas de devoir prendre le train, pour ne pas avoir à se presser et à courir après les km. Et puis le centre des Etats-Unis est très plat et très mono-paysage.

 

 

 

Quelques photos de nos weekend d’entrainement


Los angeles

 

jour 1
Après un très très très long voyage et 2h de retardà Londres on arrive enfin à L.A. Le passage des contrôles (border customs) se fait sans problème. On retrouve enfin nos cartons de vélo avec de grosses entailles de cutter, sûrement la douane.
OUF pas de casse ! (merci JP) on se pose dans un coin et on remonte nos vélos en vitesse comme 2 pros! A peine 45min plus tard on part sur les routes de L.A. On découvre enfin les énormes voitures américaines, les 4 voies et l’absence de panneaux de signalisation. On roule pendant 1h (dans le mauvais sens, dommage !) on finit par acheter une carte toute pourrie et complètement inutile. Au final on tombe par hasard sur la plage à seulement quelques km de l’aéroport. WTF (what The fuck). Le soleil commence déjà à se coucher trop tard pour récupérer la remorque au magasin. On part vers le sud en longeant la plage direction Hermosa Beach. On doit dormir chez Linda et Steve (couchsurfing). On profite d’un coucher de soleil sur la plage. On arrive chez eux sur les coups de 21h30 porte fermée, lumières éteintes, on est à la rue. Tant pis, on allume un portable, on appelle Linda; ils sont de sortie et rentrent super tard, mais ils nous ont caché une clef d’un appart en rénovation sous leur maison. Tant pis pour la douche et le repas, on est crevé on dort.

Jour 2
Décalage horaire oblige on se lève à 5h30, on se prépare et on va à la plage (5min a pied). C’est beau, la plage est encore vide. On se balade, on prend des photos et on se fait un petit dèj face à l’océan.
Le monde commence à arriver, beaucoup de joggers, de vélos californiens, de skatteurs. On est loin des gros fat américains. Le quartier a l’air riche. C’est plutôt ambiance mec musclé et fille sexy : california style!
On repart vers la maison pour enfin découvrir nos hôtes mais ils dorment encore. Ici les magasins sont ouverts le dimanche, on part en direction du REI store (magasin de vélo) à 10km. On récupère la remorque, on achète du matos et on rentre. On rencontre enfin Steve et Linda, on est invité chez eux pour le diner. Il est déjà 14h, il fait beau et chaud, pas un nuage, on va à la plage. On passe la soirée chez Steve et Linda avec leur fille et leur petit fils. Ils nous donnent pleins de conseils même si on est pas sûr d’avoir tout compris.

Jour 3
Levé 6h, on part pour Universal studio à 1h30 de bus et métro. Et oui L.A c’est très grand. On passe la journée à Universal studio, c’est un parc d’attraction sur le cinéma c’est vachement bien mais super cher (80 dollars/pers). Le midi (16h) on mange nos premiers burgers :) . on découvre les cheese fries, c’est du cheddar fondu et des morceaux de Bacon sur des frites. Hum trop bon !!! On reprend le métro direction Hollywood boulevard. On marche sur les fameuses étoiles et on aperçoit le panneau Hollywood (de très loin).
Demain c’est le grand départ, on passe remercier et dire au revoir à Steve et Linda qui nous offrent des gâteaux, des fruits et des cartes routières. On en profite pour tracer notre itinéraire de demain. Merci à eux!


Los angeles > Pomona

Premier jour de vélo, on est motivé, on voulait commencer doucement mais L.A c’est grand et le premier camping est à 90km.
On roule, c’est moche : rivières desséchées, usines, carrières, mais c’est plutôt plat on avance vite.
On s’arrête à 13h pour faire 2-3 courses et manger. Entre Universal studio et les courses on a un peu explosé notre budget journalier de 250 dollars ! On va devoir faire attention à nos dépenses !
On se pose tranquilou à l’ombre à coté d’un stade de baseball, le temps qu’il fasse moins chaud.
On repart à 16h, il nous reste 30km. Le paysage change, les quartiers s’embellissent, on commence à sortir de L.A. On arrive au camping, il est super cher (34 dollars) mais on n’a pas le choix on dort là. Le camping est immense, piscine, salle de muscu… Il y a 11 emplacements de tentes pour 180 emplacements de camping-car. Les camping-cars sont juste énormes, les fameux RV. Les américains sont super équipés : barbecue, moto, voiturette de golf, abris de voiture et certains ont même installé des mini jardins ! Demain on pense faire moins de km mais par contre on devrait passer notre premier col.

  • 88 km
  • 5h40
  • Pomona

Pomona > Glen Helen régional park

On a bien dormit, on se réveille (trop) tard. Le temps de se préparer c’est déjà 9h il fait déjà super chaud. On roule 30km sur la route 66, on traverse encore les villes collées à L.A. On s’arrête sur les coups de 12h, on a trop chaud, on se pose à l’ombre d’une Elementary school. Apparemment les enfants américains sont en vacances c’est vide. On se fait des sandwichs et on s’endort. On est réveillé à 14h45 par un vigile, il va allumer les arrosages automatiques. On repart. On fait nos premières montées mais rien de très dur. On s’éloigne enfin des villes, les paysages sont magnifiques, c’est montagneux et désertique. On tombe sur un camping, il n’y a pas d’accueil, tant pis on rentre on s’installe, cool un camping gratuit ! Faut dire qu’il est un peu pourri, les chiottes sont sales, une autoroute à droite et une voie de chemin de fer à gauche. Dans la soirée un voisin vient nous voir et nous dit que le camping est payant, des vigiles passent de temps en temps pour vérifier. Tant pis on paye pas on verra bien ! Et comme ça on n’aura rien dépensé aujourd’hui :)

A vous de donner un peu de nouvelle s: comment ça va ? Toy va bien ? Il se passe quoi en France ? On est qualifié au foot…

PS: on mettra des photos dès qu’on trouve un ordi ! Et merci à fanf pour les fautes ^^

Bisous

  • 52
  • 3h26
  • Glen Helen régional park

Glen Helen > Victorville

Paris gagné, on n’a pas eu la visite d’un vigile cette nuit. Cette fois on s’est levé tôt, on décolle à 7h. On roule à nouveau sur la route 66. Quand tout à coup elle s’arrête! On a le choix entre aller sur l’autoroute ou suivre les rails des trains. Par chance on tombe sur un patrouilleur de la compagnie de chemin de fer. Il nous escorte sur des chemins normalement interdits d’accès. C’est normalement des chemins de 4*4, ça monte, ça descend on galère pendant 4km. On croise même notre premier serpent, Pilou a failli avoir une crise cardiaque ^^. Par contre c’est super beau, on est tout seul entre les montagnes. Le mec finit par nous montrer la route à prendre, il nous offre même des bouteilles d’eau énergisante . Un super mec ! On roule sur notre premier no man’s land pendant une vingtaine de bornes. C’est sinueux, ça monte, c’est dur, il fait méga chaud mais c’est juste magnifique ! Des routes super à faire en décapotable, hein Adri ^^
On s’arrête à la première ville pour manger un petit Mc Donald !
On passe la fin d’après-midi dans un régional park.
On part à la recherche du camping. C’est un peu la galère, la meuf à l’accueil du parc nous dit qu’il y a un chemin pour traverser, on tombe sur le chemin c’est en sable (super en vélo). Au bout on tombe devant une barrière fermée qu’on escalade (toujours le top avec des vélo !) pour au final 50m plus loin se retrouver devant une propriété privée…
On se dit que ça doit pas être le bon chemin tant pis on fait demi-tour, on va devoir faire un grand détour ! On se tape 15km de plus, vent de face en montée !
La journée galère n’est pas fini, arrivé au camping le vélo de Jerem tombe: câble de dérailleur pété !
On se couche bien crevé.

  • 86
  • 6h47
  • Victorville

Victorville > Barstow

Après la journée galère d’hier on traine un peu le matin. On décide de ne faire qu’une trentaine de km dans la journée jusqu’à Silver Lake. On reprend la route 66, ça roule bien, c’est plutôt plat par contre la route est abîmée, ça tremble à fond. Jerem s’arrête prendre une photo et tout à coup 2 chiens arrivent en aboyant… Petite course poursuite c’était très drôle !
On pensait arriver sur un petit lac entouré de végétation. Pas du tout, c’est désertique et entouré de villas. On fait le tour du lac c’est très résidentiel, ils roulent tous en voiturette de golf !
On passe l’aprèm sur l’unique plage.
Une Mamie débarque de nulle part et nous donne des glaces puis repart. Sympa la meuf !
On a aussi le droit à la visite d’un vigile, la plage est en fait réservée aux habitants. Mais il est plutôt sympa et nous laisse rester sans problème.
En fin d’aprem on part pour le seul camping de la ville c’est un RV park (camping uniquement pour les camping cars), on pense pouvoir négocier pour y rester la nuit. Pas de chance on ne peut pas dormir là. Il s’offre à nous deux solutions: soit aller à l’hôtel et payer une blinde ou alors partir pour Barstow à 30km d’ici.
On atteind Barstow rapidement mais le camping est à la sortie de la ville. On continue et comme hier tout à coup la route s’arrête ! De nouveau on a le choix de prendre la freeway (autoroute) ou de faire un grand détour. Tant pis on s’engage sur la freeway pour une sortie (3km). On roule sur la bande d’arrêt d’urgence, le vent dans le dos. Au final c’était pas super dangereux…(à destination des parents ^^)
A priori on va être amené à le refaire, pour aller a Vegas on n’aura pas le choix !
Aujourd’hui on a encore fait 90km, demain on prend une journée de repos tranquille au camping.

PS: on a bien eu tous vos commentaires… merci ça fait plaisir d’avoir de vos nouvelles et votre soutien :)
Nath ne nourri pas trop Toy, il va devenir obèse!!!
Bisous

  • 91
  • 4h42
  • Barstow

Barstow > Ludlow

Après une journée de repos bien méritée on repart sur les routes. On roule toujours sur la route 66, le vent dans le dos c’est assez plat, on avance vite. Il n’y a quasiment personne, on se fait juste doubler par un groupe de motards. On aperçoit au loin nos premiers nuages ! Ah oui on vous avait pas dit on n’en avait pas encore vu…
Les premiers 45km se passent bien jusqu’à ce que la route devienne vraiment impraticable : des trous, des craquelures… On fait 20km de VTT ! On redouble même les motards en panne sur le bord de la route.
On arrive à Ludlow à 13, on mange. On a déjà fait 85km, la prochaine ville est à 50km; il fait très chaud mais on essaye de repartir.
Au bout de 3km on fait demi-tour, il fait vraiment trop chaud…
On se pose dans un mote l!
On en profite pour tracer notre itinéraire jusqu’à Vegas, il y a vraiment pas beaucoup de routes et encore moins de campings. On va être obligé de faire un grand détour. On espère y être dans 6 jours !

  • 92 km
  • 5h01
  • Ludlow

Ludlow > Needles

Après une nuit dans un vrai lit au motel, on repart sur la route 66. On croise 2-3 voitures à l’heure, on est seul au monde. Les paysages sont toujours aussi cool. On passe devant Amboy cratère, c’est un des plus vieux volcans des Etats-Unis. Il reste des traces d’éruption, la terre et les roches sont toutes noires. Ca change du désert. On s’arrête boire un coup au village d’après, il n’y a rien à part une vieille station service.
On continue, il nous reste une cinquantaine de km avant Essex, c’est le seul village qui apparaît sur notre carte. On nous a dit qu’il n’y avait rien, on espère que c’est faux. Pilou veut pas dormir dehors, on a de nouveau croisé un serpent. Il courrait après une souris, c’était fun à voir (enfin pour Jerem!).
Au fur et à mesure qu’on avance, le soleil tape de plus en plus, ça nous ralenti énormément. On a un vent de face brulant. C’est très du r! Il reste encore 10km avant Essex, s’il n’y a vraiment rien on est dans la merde !
Du coup Jerem essaye d’arrêter un pick-up. On tombe sur Roland qui nous prend dans son gros Dodge Ram 1500. Ah la clim et les boissons fraîches…:)
On passe devant Essex, c’est pire que rien, il y a genre 3 caravanes.
Au final il nous dépose à Needles, on a gagné 1 jour (en 40 min de voiture)
On finit l’aprem au camping.

  • 84 km
  • 4h24
  • Needles

Needles > Bullheadcity

Après une nuit très, très chaude, où d’ailleurs on a fini par aller dormir dans la salle de jeux climatisée du camping… comme 2 clochards !!!
On part direction Bullheadcity. C’est pas très loin mais on nous a dit d’arriver tôt au camping car il est pas cher et au bord de l’eau. La route est magnifique, bordée de montagnes. On remonte le Colorado, on a quitté la Californie pour l’Arizona. On arrive au Davis camp (camping), on s’installe sur les bords du Colorado. C’est superbe. On a à l’est les montagnes de l’Arizona, les mêmes que dans Luky-Luke. Et à l’ouest sur l’autre rive, le Nevada et ses montagnes rocheuses. Dommage plus de batterie dans l’appareil photo !
Depuis 3 jours on croise sans cesse des voitures avec bateaux et jet-skis, on a trouvé où elles allaient ! Toute l’aprem on voit défiler un bordel de jet-ski qui vont à fond et dans tous les sens. C’est ouf la location d’un jet-ski c’est 30 dollars l’heure.
Dans l’aprem on a besoin d’aller faire 2-3 courses, il fait juste 45 degrés ! On fait vite pour pouvoir retourner se baigner dans le Colorado, l’eau est fraîche ! Ca fait du bien…
D’après la nana du camping d’hier on est à l’endroit le plus chaud de notre parcours. Même la nuit la température reste élevé alors qu’à L.A on avait froid la nuit. Après Vegas et grand Canyon ça devrait aller mieux.

PS Manu: c’est clair on a dû faire 150km de détour mais entre Barstow et Vegas il n’y a que la freeway donc pas accessible en vélo. On aurait pu raccourcir un peu en passant pas le désert de Mohave mais on aurait eu encore plus chaud.

  • 71 km
  • 4h04
  • Bullheadcity

Bullheadcity > Searchlight

On commence à prendre notre rythme, départ tôt le matin pour arriver en fin de matinée et se reposer au frais l’aprem.
On traverse à nouveau le Colorado, on est au Nevada.
On débute la journée par 22km de montée et une crevaison ! Jerem a fait à peu près 2km à galérer avant de se rendre compte qu’il avait crevé la roue de la remorque ^^
On répare vite fait sur le bord de la route, bizarrement après ça va beaucoup mieux!
Ca monte beaucoup mais on a de la chance aujourd’hui le soleil est voilé.
Arrivé en haut c’est magnifique : on surplombe des montagnes rocheuses rouges avec par endroit de petits canyons. Au loin les montagnes de l’Arizona, des filets de lumière sortent des nuages, quelques rapaces dans le ciel et une famille de biches. La photo parfaite mais toujours pas de batterie ! Tant pis on photographie avec les yeux.
Ca redescend et on reprend une route plate, très longue (30km aujourd’hui et 60km demain) et pas forcément belle. Ce genre de route c’est horrible on voit notre destination au loin, on pense être bientôt arrivé alors qu’au final on roule encore pendant 1h ! 1km avant d’arriver à Searchlight on reçoit quelques gouttes. Première averse depuis qu’on est là !
On se pose dans un petit motel (pas de camping) et on va bouffer au restaurant qui est dans le casino de la ville. On se rend compte que les américains mangent pas du tout comme nous : ils avalent leur assiette en 5 min et ils s’en vont ! Pourtant on est bien dans un restaurant.
C’est marrant au Nevada même dans les villages ils mettent des casinos… Et on trouve aussi des machines à sous dans les stations service.
On passe la fin d’aprem à finaliser notre itinéraire jusqu’à Vegas. Ducoup on décale d’un jour notre arrivée car les hôtels sont 2,5 fois plus chers les vendredi et samedi soir. On craque un peu et on se réserve un pur hôtel, mais bon c’est aussi ça Vegas!

  • 63 km
  • 4h30
  • Searchlight